La sciatalgie

Pour beaucoup de personne, la sciatalgie n’est qu’une maladie pure et simple se manifestant par des douleurs plus ou moins intenses. Cet article se propose d’apporter plus de lumière sur la cette maladie.

Qu’entend-on par sciatalgie?

nerf sciatique Le nerf sciatique est le nerf le plus imposant de l’organisme humain. Chaque personne possède deux nerfs sciatiques qui prennent naissance au niveau du sacrum, au bas de la colonne vertébrale. La sciatalgie désigne la maladie reliée aux nerfs sciatiques. Elle se manifeste comme une douleur insoutenable qui émane des nerfs sciatiques. Elle dépasse largement le stade qualifié de gênant si elle n’est pas traitée dans les plus brefs délais. Contrairement aux idées reçues ce n’est pas une maladie isolée c’est-à-dire qui ne concerne qu’un organe en particulier mais touche tout l’ensemble constitué par les nerfs sciatiques.

Quelles en sont les causes ?

Elle peut se manifester en conséquence de mouvements aussi simples qu’une posture inadéquate la nuit ou au travail, de la pratique d’activités physiques intenses ou tout simplement parce que vous êtes resté debout trop longtemps. Elle peut également êtres causées à la suite de problèmes plus graves comme une inflammation ou le pincement du nerf sciatique. Parmi les facteurs qui favorisent l’apparition de la sciatalgie se trouvent la vieillesse et le diabète. En effet le disque cartilagineux qui a pour rôle de maintenir la colonne vertébrale flexible tend à devenir défaillant au fur et à mesure que la personne avance en âge et le diabète accroît surtout les risques de lésions nerveuses.

Quels en sont les symptômes ?

Le symptôme typique est l’apparition de douleur au niveau des fesses qui se propage jusqu’aux jambes et qui peuvent se prolonger au niveau des pieds. Le plus souvent, la douleur n’atteint qu’une partie du corps, la partie inférieure, mais elle peut également devenir un mal irradiant dans tout le corps. La sciatalgie se manifeste par une sensation d’engourdissement, souvent constatée chez les jeunes. Les catégories de douleurs peuvent varier selon la personne atteinte, elle peut être fulgurante, aiguë ou brûlante.

Comment soigner une sciatalgie

sciatalgieLa sciatalgie peut atteindre chaque catégorie de la population et bien que les personnes âgés soient les plus sensibles tout le monde peut en souffrir au moins une fois dans sa vie. Cette maladie se manifeste par des douleurs aiguës sur le trajet du nerf sciatique. Les causes de cette infection sont multiples et les traitements différents.

Le traitement personnalisé

Lorsque les premiers signes de la maladie font leur apparition, son traitement doit débuter au plus évite pour éviter des complications. En effet, une fois que la maladie atteint un degré plus élevé seuls les traitements médicamenteux et la chirurgie peuvent la guérir.
Des gestes simples peuvent aisément soulager ces douleurs.
La première solution est de rester dans son lit, pour cela la personne souffrante doit veiller à allonger son dos le plus longtemps possible. Suivre des séances de kinésithérapie est également une solution efficace. Pour obtenir un résultat positif, il importe de faire un suivi régulier des séances. Certains médecins prescrivent le port d’un corset surtout pour les personnes qui présentent des douleurs lors de la réalisation de mouvements brusques.

Le traitement médical

La prise de médicament figure parmi les traitements les plus connus pour contrer la sciatalgie. Effectivement, puisque cette maladie débute par des douleurs insoutenables, les antalgiques restent les principaux médicaments prescrits par les médecins. Les antalgiques de classe III notamment la morphine, les anti-inflammatoires et les décontractants peuvent être utilisés pour cela. Ils sont conçus pour soulager les douleurs comme le cas des douleurs ressenties sur le nerf sciatique. Les inflations de corticoïdes figurent également parmi les remèdes efficaces pour lutter contre cette maladie mais doivent être utilisé qu’en dernier recours.

L’intervention chirurgicale

Cette option n’est à envisager que lorsque le traitement médical n’est pas assez efficace. Cette intervention vise à soulager rapidement la compression de la racine nerveuse. Le déroulement de l’opération suit des étapes bien précises. En premier lieu, le chirurgien détruira le noyau hernié par administration d’une substance chimique. Ensuite, il procédera à l’extraction chirurgicale du fragment du disque hernié. Pour finir, il éliminera le fragment qui obstrue la voie percutanée. L’avantage avec ce type d’intervention c’est qu’elle garantit un résultat optimal.